05 octobre 2004

Ravine des Cafres et bassin Dix-Huit

Du front de mer, montée par la rue Auguste Babet puis la RN3, au rond-point au-dessus des Casernes, je fais un détour sur le parking de la grande surface, qui est désormais goudronné.
L'ouverture de la grande surface
Je m'approche de la porte de droite en face du bâtiment, un homme pose des carreaux au sol. Dans l'entrée, à gauche, l'ébauche d'une galerie marchande, avec la boutique d'un photographe. Tout au fond, les caisses, et par derrière des rayons qui semblent... déjà garnis ! Heureusement ce ne sont pas des denrées périssables. Je remonte l'allée centrale vers le chemin de Bassin Plat. Une autre surface de parking est en cours de réalisation à droite.
Vers la Ravine des Cafres
Je descends vers la Ravine des Cafres. Au radier de la rivière des Roches, encore un tas de détritus, plusieurs sachets en plastique, souvent ouverts, avec une nuée de mouches !  Plus loin, les champs des nouvelles repousses sont beaux à voir, avec leurs rangées alignées, bien nettoyées, qui atteignent un bon mètre de haut. Les canons sont encore en bas, loin de la route ! J'arrive maintenant au pont sur la ravine des Cafres. Au virage suivant, le beau cheval noir, avec ses collerettes blanches au-dessus des sabots, est toujours là. Je descends la départementale vers la nationale, en faisant un crochet dans la zone artisanale. Un énorme réservoir est en construction à gauche de la route, au-dessus du nouveau lotissement. Au carrefour de la zone artisanale, l'immeuble de la charcuterie Soubadou devient imposant.
Le bassin Dix-Huit
Un peu plus en bas, le bassin Dix-Huit. Ce matin, la mer est particulièrement haute, les rochers de la passe sont presque complètement recouvert, et les vagues rentrent jusqu'au pied du pont. Je continue vers Terre-Sainte.  Après le radier de la rivière d'Abord, je continue le boulevard.
Les embouteillages du boulevard Hubert-Delisle
Sur le boulevard Hubert-Delisle, toujours autant d'embouteillages. La suppression du rond-point du Casino n'a pas arrangé la situation ! Les autos piétinent toujours jusqu'à la rue Isautier, bloquées par celles qui veulent tourner à droite ... Pourquoi ne pas faire deux files bien visibles sur le boulevard, puisqu'il n'y a pas de bande spéciale pour les vélos ?
Le sens des bandes blanches des épis de stationnement
Les bandes blanches des épis de stationnement ont été peintes, côté mer. Le fait de les avoir faites avec une sortie en avant est une bonne idée, avec un risque moindre d'accident. On va donc se garer en marche arrière, au ralenti, pour sortir en marche avant... Il y a certainement moins de risque de se garer lentement en marche arrière, en ayant mis son clignotant à l'avance, que de chercher à sortir en marche arrière !
Pour terminer, une remontée par la rue Luc Lorion et un détour pour dire bonjour à Noël et à Joël, puis un passage à la boulangerie Manciet avant de rejoindre le front de mer.


Posté par chiku974 à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ravine des Cafres et bassin Dix-Huit

Nouveau commentaire