01 octobre 2004

Baignade interdite dans le canal !

<p>HTML clipboard</p>

Montée sur Basse-Terre par la rue Auguste Babet, puis je traverse la RN3 pour suivre la rue Youri Gagarine, le chemin de la Salette, l'allée des diamants, la rue Carou. Au stop, je tourne à gauche pour prendre la Ligne Paradis vers l'ouest.
Après la ravine Blanche, je tourne à droite pour monter le chemin Diagonal. Les deux bannières d'un marchand de voitures d'occasion flottent au vent, masquant désormais la perspective sur l'entrée du cirque de Cilaos ... Vers le chemin Bordier, les feuilles des cannes fouettent toujours mon casque lorsque je suis la ligne blanche en bordure de chaussée, elles sont penchées et empiètent largement sur la chaussée.
Les ananas ont été coupés
Je jette un coup d'oeil sur le champ d'ananas à gauche, avant le radier du bras de Douane, on dirait que les ananas ont été coupés ! Je continue, j'admire toujours le beau mur qui se monte à droite juste après les "Chalets Loisirs", avec un beau soubassement de moellons "à la créole", puis un mur de pierres artificielles, avec des pignons régulièrement placés, et un bel arrondi pour faire l'angle. Du travail soigné, cela se voit du premier coup ! Je passe le radier de la ravine des Cabris et je continue tout droit, au lieu de remonter à droite le chemin Paul Legros. Je descends donc vers le cimetière (avec projet d'extension !), puis je tourne à gauche pour suivre la rue du Général de Gaulle, qui va couper le chemin Boeuf, et bien d'autres, pour arriver en face du collège de la Ravine des Cabris. Je tourne à gauche pour redescendre le chemin Ste-Céline, puis le chemin Bancoul. C'est un trajet que je fais souvent dans l'autre sens, en montant, mais c'est une découverte dans le sens de la descente, la vision n'est pas du tout la même, et je n'avais pas remarqué le bel alignement de bougainvillées de diverses couleurs, suivi d'un mur couvert d'une liane Aurore en fleurs, vers le bas de la rue Ste-Céline.
Le chemin Dumas
Je tourne à gauche au chemin Canal Sabrap, pour tourner à droite presque aussitôt dans le chemin Dumas. C'est un chemin étroit, en sens unique qui ramène à la ligne Paradis. A droite, une maison à construction, le terrain à été creusé, et on voit nettement que la lave n'est pas loin, car un petit tunnel de lave a été mis à jour... Comme quoi, on a intérêt à sonder le terrain avant de construire... J'arrive à la ligne Paradis, je tourne à gauche, pour tourner bientôt à droite au chemin Chane-Pane, qui mène au collège de Bois d'Olives. Ce chemin aurait bien besoin de recevoir une couche de gravillons... Je passe devant le collège pour descendre à gauche, je passe le terrain de sports à gauche et je tourne à gauche tout de suite après pour m'engager dans un petit chemin de terre, qui passe à travers les restes d'une construction pour arriver à l'allée des zinnias, au bout du chemin Balzamine.
Veill' bien gardien canal, la baignade est interdite !
Devant le canal St-Etienne, une pancarte rouillée "baignade interdite", qui rappelle aux générations actuelles qu'il y a eu de l'eau autrefois ! Je descends à droite par le chemin de terre, le tout-venant est toujours traître, et je préfère zigzaguer précautionneusement entre les galets... Je vais tout droit, la rangée d'ambrovates est toute séchée désormais, je longe la prairie, qui vient d'être fauchée et je suis naturellement le chemin qui tourne à droite vers le CD26.
Une charrette bœuf
Je vais apercevoir au fond d'un champ, à droite, un vieux gramoune, qui remplit de choux de canne sa charrette bœuf. J'arrive maintenant au bord du remblais, qui domine Pierrefonds. Juste avant la descente, une nouvelle perspective vers les Hauts, avec l'église de la Rivière-St-Louis, qui se dresse, bien visible entre le cirque des Makes et l'entrée du bras de Cilaos. Un virage à gauche, devant moi, encore un engin qui creuse une fosse à galets. J'arrive maintenant en vue du CD 26, avec beaucoup de circulation, et j'ai du mal à traverser ! Je vais faire quelques dizaines de mètres, pour reprendre un chemin de terre à droite, au niveau d'un carreau de citrouille. A gauche, puis à droite, puis à gauche pour arriver chemin Guillaume, passer devant la plate-forme, avec plusieurs remorques chargées qui attendent le cachalot vide que je suis. La richesse a légèrement diminué, les pluies de ces derniers jours y sont pour quelque chose ! Le bibliobus est dans la cour de l'école. Je rentre vers St-Pierre par l'ancienne nationale, sans passer par la pointe du Diable, car le vent est déjà fort ce matin... Je continue par la rue des "cousins" Leblond, je tourne rue Victor Le Vigoureux pour faire un arrêt à la boulangerie Manciet puis rejoindre le front de mer.



Posté par chiku974 à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Baignade interdite dans le canal !

Nouveau commentaire